Retour d’expérience du jeu de territoire par l’équipe argentine

Retour d’expérience du jeu de territoire par l’équipe argentine

L’équipe argentine a principalement contribué à l’animation des tables de jeu et à l’observation globale. A partir de leur vécu du jeu, leurs remarques mettent en évidence les points d’attention pour une reproductibilité de la démarche et une adaptation au contexte argentin.

Sujet de débat

Points de vue des co-organisateurs argentins

Eléments d’explication ou d’amélioration

Fondements philosophiques/ pédagogiques et théoriques

L’équipe n’a pas été suffisamment associée à la préparation du jeu avec les partenaires acteurs.

Il lui a manqué de bien comprendre le pourquoi de la méthode, de situer le jeu de territoire dans un contexte plus large, pour en comprendre les finalités.

Il aurait fallu passer plus de temps à la construction de la dynamique, à la définition des rôles et aux fondements du jeu de territoire

Importance de la dimension de recherche-action.

  • bien impliquer l’ensemble des partenaires

Rôle d’animation

Besoin de plus d’infos pour le rôle d’animateur, sur les consignes, sur la façon de faciliter la participation et de gérer les conflits à la table.

Peut générer une situation de souffrance.

On a pu observer des comportements selon le genre (animatrice) et parfois une stigmatisation des gens en les caricaturant.

Les règles du jeu sont établies pour limiter les relations de pouvoir.

Mais les difficultés d’animation restent.

Représentativité des joueurs

Les animateurs n’avaient pas assez d’infos sur les joueurs.

Quels sont les critères de choix des joueurs ? Il y a eu quelques erreurs de composition des tables (joueurs INTA, acteurs en conflits)

Quelle représentativité des joueurs sur l’ensemble des acteurs du territoire ? Beaucoup d’acteurs du secteur agricole, très peu de femmes (2 sur 28 participants)

Le co-portage de la démarche par les chercheurs et les acteurs porteurs du territoire (ici INTA et municipalité) permet d’ouvrir à d’autres acteurs que ceux directement connus par les institutionnels.

Importance des fiches de jeu

Les fiches donnent une dynamique, mais elles encapsulent. Quelles sont les critères pour les thématiques des fiches ?

La discussion des joueurs est orientée par les fiches de jeu.

Il faudrait passer moins de temps sur les fiches que certaines institutions locales pourraient faire.

La constitution des fiches est établie à partir des connaissances préalables sur le territoire, de la question posée et du choix des chercheurs et acteurs porteurs de la démarche.

Les fiches de jeu servent à assurer la transversalité des thématiques mais doivent laisser la part aux connaissances des acteurs.

Opérationnalité des actions

Il y a confusion entre le scénario et les actions. Les consignes doivent être plus claires.

Le temps consacré aux pistes d’action parait accessoire au regard du scenario. Elles se caractérisent par des actions destinées aux acteurs extérieurs ou à l’Etat.

Il faut donner une plus grande importance aux fiches d’actions et relayer les actions à d’autres acteurs.

De manière générale, il y a un manque d’impacts du jeu sur les actions collectives, sur les stratégies à entreprendre après.

Le co-portage de la démarche par les chercheurs et les acteurs porteurs du territoire (ici INTA et municipalité) garantit un engagement sur la suite.

Les pistes d’action sont à approfondir et leur faisabilité est à tester.

Adaptation au contexte argentin

Il faut adapter la méthode au conteste argentin, notamment le temps consacré au jeu, et l’échelle de la carte, qui est réduite.

Il y a trop d’infos et une pression pour dessiner.

La méthode est trop rigide : obligation de dessin sur le fond de carte, tour de prise de parole assigné, fiches thématiques à utiliser, …

Il y a eu une bonne mobilisation des acteurs, mais il y a trop de règles pour la culture argentine, trop de rigidité dans les règles du jeu.

On pourrait donner plus de liberté pour les titres, en donner plusieurs.

La rigueur de l’itinéraire méthodologique est le garant de la réussite de la démarche

  • trouver le juste milieu

Reproductibilité de la démarche

On pourrait avoir une période de flexibilisation de la méthode pour ensuite pouvoir incorporer ces éléments expérimentés dans les règles pour une adaptation locale.

La méthode est-elle reproductible ?

John Cyril, Alice et Sylvie.